Chargement Évènements
  • Cet évènement est passé

GERMAINE ACOGNY (Sénégal)

Olivier Dubois sait qu’il ne peut répondre à l’appel du Sacre par une seule et unique pièce. C’est donc une collection de Sacre(s) du Printemps qu’il propose. Prêt à baiser, premier volet de la collection, fut créé en mai 2012 au Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris. En décembre 2014, ce sera Sacre 2 avec cette fois la danseuse et chorégraphe Germaine Acogny, « l’élue noire » mythique de Maurice Béjart, qui ne l’a jamais dansé. C’est à cette reine de soixante-dix ans qu’Olivier Dubois offre ce nouveau Sacre, puisant dans la force et la profondeur de l’âme africaine une nouvelle vision de l’œuvre.

Seule sur scène, éclairée par à-coup dans son tube, Germaine Acogny incarne en divers points le regard que le colon a porté sur les peuples africains. Qu’elle coure la pipe à la bouche, qu’elle se couche, qu’elle joue de son bassin ou qu’elle frotte le sol, la danseuse questionne la force destructrice de l’homme. Elle met en jeu sa force dramatique pour aborder cette thématique chargée d’histoire et que résume cette citation de Césaire : « La colonisation, je le répète, la colonisation, déshumanise l’homme même le plus civilisé. » Aimé Césaire, Discours sur le colonialisme (1950)


37 minutes

Création : Olivier Dubois

Assistant à la création : Cyril Accorsi

Interprète : Germaine Acogny

Musique : Sacre du printemps de Igor Stravinsky

Lumières : Emmanuel Gary

Direction technique : Robert Pereira

Costumes : Chrystel Zingiro

Production : Ballet du Nord / Olivier Dubois – Centre Chorégraphique National Roubaix Hauts-de-France Nord-Pas de Calais Picardie

Coproduction : le CENQUATRE – Paris, La Bâtie – Festival de Genève, Fabrik – Potsdam